Nouvel impôt armentièrois, la taxe ventouse

Publié le par armand


Le nouveau journal municipal Novembre-Décembre 2009 est paru, à la une, "En janvier, stationnez futé".

Par futé comprenez que vous allez soit  payer soit vous garer plus loin et marcher.

Dans cette édition, on nous chante les louanges du stationnement réglementé :

Oyez, oyez
  • Vous aurez des places disponibles dans le centre, lalala.
  • On viendra des quatres coins des flandres faire ses courses à Armentières, tellement ça sera simple, lalala.
  • Point de stationnement payant avant 9h, pour prendre son café et acheter son pain dans le centre, lalala.
  • Point de stationnement payant entre midi et deux, pour vous permettre de manger dans le centre, lalala.
  • Le soir, dès 19h, tu pourras te garer gratuitement pour retrouver ta famille ou boire un pot, lalala.
  • 1,50 euros pour deux heures dans l'hyper centre, c'est pas bien cher, lalala

et pipoti et pipota .... il faut bien faire avaler la pillule, il n'y a qu'une chose à comprendre dans tout cela

Le stationnement payant sert à augmenter les recettes de la municipalité
.

On nous rapelle que les "recettes des amendes sont versées quasi intégralement à l'état"
Oui certainement mais sûrement pas les recettes issues du stationnement payant.

Les véhicules des riverains sont qualifiés de "ventouse"

"Le stationnement réglementé mise sur l'efficacité : éloigner du centre les voitures ventouses
pour attirer prioritairement les clients".

Et comment se sert-on d'une ventouse ? En pompant !

Fort de ce constat, on comprend que la mise en place du stationnement payant sert à
pomper le porte-monnaie des propriétaires de ventouse.

Nous habitons le centre ville sans bénéficier d'un garage, nous avons deux véhicules
que nous garons dans la rue à proximité de notre domicile, ce qui fait de nous
d'infames ventouses.

Heureusement, par générosité envers les riverains, une ventouse est tolérée par foyer.

Pour  la seconde ventouse, il faudra s'acquitter d'un abonnement  à tarif préférentiel (bientôt
on va vous faire croire que vous faites une affaire) de 15 euros par mois ou 40 euros par
trimestre !


Une taxe inégale !

"Pas de garage et au moins deux véhicules", voici le profil des résidents qui devront
mettre la main à la poche ou seront terriblement gênés pour éviter les horaires payants.

Typiquement, le foyer ou les deux personnes travaillent et vivent en appartement ou
dans une petite maison style 1930, plutôt qu'une grande bâtisse.

Encore une fois, on va se servir sur les revenus des classes moyennes qui se trouvent
pourtant déjà aujourd'hui fragilisées.

Publié dans municipalité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article